Comment Protéger la couche d’ozone

A haute altitude, la couche d’ozone est bénéfique : elle absorbe la plupart des rayons ultraviolets du soleil nocifs pour les organismes. Il a donc un rôle protecteur pour les êtres vivants et les écosystèmes.

Pourquoi on attribue un rôle protecteur à la couche d’ozone ?

Pourquoi on attribue un rôle protecteur à la couche d'ozone ?
image credit © unsplash.com

Cet ozone stratosphérique absorbe fortement certains rayons ultraviolets du soleil, protégeant ainsi les organismes de la planète de certains rayonnements nocifs pour la santé et la vie sur Terre. Grâce à ce rôle bénéfique, l’ozone stratosphérique est considéré comme un « bon » ozone.

La couche d’ozone est importante pour la vie sur terre car elle absorbe partiellement les UV B qui sont un rayonnement ultraviolet très énergétique et détruit l’ADN.

L’appauvrissement de la couche d’ozone est causé par les gaz, principalement des : CFC (chlorofluorocarbures) présents dans : les bombes aérosols, les gaz de congélation et les climatiseurs.

La couche d’ozone est constituée d’ozone stratosphérique situé à une altitude comprise entre 10 et 40 kilomètres. Dans la haute atmosphère, l’énergie transportée par le rayonnement solaire suffit à y décomposer certaines molécules d’oxygène. Cela libère des atomes d’oxygène.

Quel est l’effet de la couche d’ozone sur la température de l’atmosphère ? L’absorption des rayons ultraviolets par l’ozone crée une source de chaleur qui forme la stratosphère (la zone où la température augmente avec l’altitude). Il joue donc un rôle déterminant dans la structure de température de l’atmosphère terrestre.

Pourquoi ne parlons-nous plus du trou dans la couche d’ozone ? Ozone érodée Cause : conditions atmosphériques exceptionnelles associées à la présence de CFC. Ces composés ont été émis il y a des décennies et durent dans l’atmosphère, ayant une durée de vie de 50 à 100 ans. … Parce qu’aujourd’hui la couche d’ozone est en bien meilleure santé.

Pourquoi le trou d’ozone australien ? Cette déviation de la route est attribuée à l’appauvrissement de la couche d’ozone. Par exemple, on sait que la diminution des pluies en Australie, facteur d’augmentation de la sécheresse, est provoquée par le vol d’un jet stream vers le pôle Sud.

Quelle est la densité de la couche d’ozone ? L’unité Dobson correspond à une couche d’ozone gazeux pur de 0,1 mm d’épaisseur à une température de 0°C et une pression de 1 atmosphère (1013.25hPa). Si on collectait tout l’ozone de notre région dans des conditions de 1 atmosphère et 0°C, la couche d’ozone aurait une épaisseur d’environ 3 mm.

Quelles sont les causes de la régression de la couche d’ozone ?

Quelles sont les causes de la régression de la couche d'ozone ?
image credit © unsplash.com

La couche d’ozone est une couche de gaz naturel dans la haute atmosphère qui protège les humains et tous les êtres vivants des rayons ultraviolets (UV) nocifs du soleil. … La couche d’ozone filtre la plupart des rayons UV nocifs du soleil.

En effet, les molécules de CFC mettent environ 25 ans pour atteindre la stratosphère et ont une durée de vie comprise entre 60 et 100 ans… … elles sont à l’origine de l’appauvrissement de l’ozone stratosphérique.

Cela signifie en fait que presque toutes les molécules d’ozone se trouvent dans la stratosphère (entre 18 et 40 km au-dessus du niveau de la mer), tandis que beaucoup moins se trouvent dans la troposphère, en dessous, et dans la mésosphère, au-dessus. En fait, sur 1 million de molécules de gaz dans l’atmosphère, seulement 10 sont de l’ozone.

Les trous dans la couche d’ozone sont causés par les chlorofluorocarbures ou CFC, qui sont émis dans l’atmosphère depuis des décennies à l’aide d’aérosols, de réfrigérants, de pesticides et d’autres solvants, désormais interdits par le Protocole de Montréal, adopté en 1987.

Quelle est la conséquence de la présence d’ozone stratosphérique pour la vie ? (cancer de la peau, cataracte…), pour les forêts et les cultures (diminution de la photosynthèse et diminution du rendement). La position de la France est telle que l’impact de l’appauvrissement de la couche d’ozone n’est pas particulièrement critique (voir Figure 11).

Qui a découvert le trou dans la couche d’ozone ? Découverte du “trou” D’après les mesures effectuées par Joseph Farman et ses collègues de la British Science Station à Halley Bay, plus de la moitié de l’ozone au-dessus de l’Antarctique disparaît au cours du printemps australien.